Pleins feux sur la relève entrepreneuriale avec Louis-Vincent Lebel

Étudiant à temps plein en administration des affaires, Louis-Vincent Lebel est aussi un jeune entrepreneur ambitieux qui rêve un jour de se lancer dans le domaine de l’innovation technologique. À sa 2e année d’exploitation de sa propre franchise de Qualité Étudiants, Louis-Vincent nous partage son quotidien à titre d’entrepreneur étudiant dans la région de Rimouski dans cette 3e édition de notre série d’articles sur la relève entrepreneuriale du Québec.

1. Qu’aimerais-tu faire dans la vie plus tard ?

Toujours être entrepreneur ! J’irai dans le domaine de l’innovation technologique.

2. Que fais-tu pour te garder motivé ?

C’est rencontrer mes clients. C’est vraiment le contact avec le client, leur rendre un service, c’est ça qui me motive.

3. Qui admires-tu ? As-tu des mentors ? Qui est ton modèle ? Pourquoi ?

Elon Musk, le fondateur de Tesla ! C’est un visionnaire, il a de belles idées que personne n’y avait pensé avant.

3. Qu’est-ce qui t’inspire dans la vie à te lever le matin ?

Je sais que je vais rencontrer de nouveaux clients à qui je dois convaincre de faire affaire avec moi, ainsi que le fait de me vendre, en tant que personne, c’est-à-dire de me faire confiance. Chaque jour, je vais rencontrer de nouvelles personnes et ça me motive.

Louis-vincent lebel article

4. Est-ce que l’entrepreneuriat est encouragé à Rimouski ?

Oui de plus en plus.

Peux-tu m’en parler un peu plus ?

Il y a la jeune chambre de commerce. Ils organisent des galas, des soupers, et chaque fois qu’il y a une nouvelle entreprise qui arrive en ville, on en parle dans le journal, à la radio. C’est vraiment encouragé.

5. Qu’est-ce qui t’a mené en entrepreneuriat ?

C’est vouloir être à mon compte, et ne pas avoir de compte à rendre à un supérieur, mais d’être indépendant.

6. Comment fais-tu pour garder tes employés motivés ?

Je leur donne des Timbits (rires). J’organise des concours, je leur envoie des messages positifs, et je leur dis qu’ils travaillent bien. Je continue comme ça, j’essaie de les encourager.

7. Quels sont tes outils préférés pour demeurer organisés et productifs ?

J’utilise le tableau Excel et l’agenda bien ordonné.

8. Quel est ton truc pour clore une vente ?

Il y en a plusieurs (rires), mais cela dépend beaucoup du client. Il y a certains clients dont on doit faire comprendre qu’ils ont besoin de nous. D’autres, il faut les pousser à prendre une décision. Il y en a ceux qui veulent avoir le plus d’information possible parce que certains d’entre eux analysent beaucoup de A à Z. Le truc pour clore une vente, c’est de s’ajuster par rapport au client.

Est-ce que tu es une personne qui pousse un peu plus le client ?

Encore là, ça dépend du client. Il y en a, tu vois que ça ne sert à rien d’essayer de les pousser. Au contraire, tu vas les perdre. Il y en a d’autres, si tu ne les pousses pas, ils prendront la même décision, ils vont juste tout le temps repousser leurs travaux.

9. Qu’est-ce que tu aimes le plus du projet de franchise ?

Le groupe ! Un gang de jeunes, on a toutes les mêmes ambitions, ainsi que les voyages, les activités, les galas…

10. À part l’école, comment et par quel moyen continues-tu d’apprendre ?

En posant beaucoup de questions aux coachs et à mon mentor aussi.

11. Si tu avais un livre ou une mémoire à écrire sur ta vie, quel en serait le titre ?

Je suis un peu jeune encore (rires), mais je dirais ‘“Sans limite’’ !

12. Est-ce que tu as des conseils à donner pour les autres jeunes qui veulent s’investir en entrepreneuriat ?

Je leur dirais qu’une fois qu’on prend la décision de s’embarquer dans une aventure comme cela, il faut vraiment y aller à fond. Cela ne sert à rien de le faire à moitié, quand on fait quelque chose, c’est mieux d’y aller en profondeur que de ne pas le faire.

C’est l’un ou l’autre, c’est ma perception. Quand tu t’embarques dans un projet, il faut y aller à fond et profiter, ensuite tu te rendras compte que tout ça valait vraiment la peine.

Louis-Vincent est aussi une vedette dans sa région ! Pour lire l’entrevue qu’il a donnée au journal « L’avantage » de Rimouski, c’est par ici : http://www.lavantage.qc.ca/actualites/economie/2016/7/27/phenomene-des-affaires-a-l-age-de-18-ans-4599748.html

www.soyezentrepreneur.ca

Regroupant plus de 125 franchises partout au Québec, le projet de Qualité Étudiants, Vitres.Net et Go Gazon forment, depuis maintenant plus de 20 ans, la nouvelle génération d’entrepreneurs. Un système de coaching personnalisé, plus d’une centaine d’heures de formation en classe et sur le terrain et une identité de marque forte reconnue partout en province font de ce projet une expérience qui a changé la vie de plus de 1500 jeunes.